Traque des Satellites

                                               Exemple l’ISS (International Space Station)

                                                       

 

Ci –dessous, j’explique ce que j’ai compris pour faire un suivi de satellites via des logiciels d’astronomie :

 

1) Obtenir le Fichier qui donne les éléments de calcul du positionnement de l’exemple (ISS) avec ses coordonnées d’orbite dans l’espace sidéral.

< Fichier TLE >   (TLE = Two-Line Element)

_________________________________________________________________________

J’ai télécharger le fichier sur : https://www.space-track.org/auth/login   (Une inscription avec coordonné viable et un questionnement pour cause de données sensibles est demandé)

Après inscription, j’ai obtenu ce fichier qui est désormais obsolète.

_________________________________________________________________________

0 ISS (ZARYA)

1 25544U 98067A   16343.00961006  .00003636  00000-0  62826-4 0  9995

2 25544  51.6454 271.2935 0005994 305.7846 159.7385 15.53821824 32020

___________________________________________________________________________

2) Comprendre le fichier pour savoir ce qu’il contient. (En bleu les données brutes, en noir une explication en Anglais faite par  moi-même avec probablement des erreurs)

_________________________________________________________________________

0 ISS (ZARYA)

1 NORAD (North American Aerospace Defense Command)  Number 25544 Classification U Launch years (19) 98 Launch Number 067 Piece of the Launch A   epoch Year 16 epoch Day 343.00961006  1st Derivative Mean Motion .00003636  2nd Derivative Mean Motion 00000-0  BSTAR Drag Tem 62826-4  Ephemeris Type 0  Element Number 999  ??? 5

2 NORAD Number 25544  Inclinaison 51.6454 Righ Ascention of Ascending Node 271.2935 Eccentricity 0005994  Argument of Perigee 305.7846 Mean Anomaly 159.7385  Mean Motion 15.53821824 Revolution Number at epoch 3202  ??? 0

___________________________________________________________________________

3) Traduire le fichier en Français faite par  moi-même avec probablement des erreurs.

0 ISS (ZARYA)

1 NORAD Numéro  25544 Classification U Année de lancement (19) 98 Numéro de lancement 067 Pièce de lancement A Période de l’année 16 époque du  jour 343.00961006 Première dérivée du mouvement moyen .00003636 2ème dérivée du mouvement moyen 00000-0 BSTAR 62826-4 éphéméride Type 0 Numéro d'élément 999 ??? 5
2
Numéro International 25544 Inclinaison 51.6454 Ascension droite du noeud ascendant 271.2935 Excentricité 0005994 Argument de Périgée 305.7846 Anomalie moyenne 159.7385 Motif moyen 15.53821824 Numéro de révolution à l'époque 3202 ??? 0

 

Explication du vocabulaire

NORAD =  Numéro International (organisation américano–canadienne dont la mission est la surveillance de l'espace aérien nord-américain, créée le 1er août 1957) 

Classification U ???

   Une image contenant satellite, gong, horloge

Description générée automatiquement

 

En mécanique céleste (description du mouvement d'objets astronomiques), la longitude du nœud ascendant est un élément orbital permettant de définir l'orbite d'un corps autour d'un autre. Pour un corps en orbite autour de la Terre, il s'agit de l'angle entre la direction du point vernal (notée γ sur la figure) et la ligne des nœuds, mesuré dans le plan de référence (généralement le plan de l'écliptique) et dans le sens direct. Cette valeur est également appelée ascension droite du nœud ascendant. Elle est couramment notée par la lettre grecque oméga majuscule, Ω.


Point vernal

 

 

ligne des nœuds                                                                                              

 

Une image contenant périphérique, parapluie

Description générée automatiquement i {\displaystyle i}

 

ascension droite AD (en français) ou RA (en anglais, pour Right Ascension), est un des deux termes associés au système de coordonnées équatoriales avec la déclinaison. Elle est l'équivalent sur la sphère céleste de la longitude terrestre.

 

 

 

schéma indiquant l'ascension droite et la déclinaison par rapport au point vernal.

 

oméga

Oméga (capitale Ω, minuscule ω ; en grec ωμέγα) est la 24e et dernière lettre de l'alphabet grec, précédée par psi.

 

L’excentricité orbitale définit, en mécanique céleste et en mécanique spatiale, la forme des orbites des objets célestes.

L'excentricitée {\displaystyle e}  exprime l'écart de forme entre l'orbite et le cercle parfait dont l'excentricité est nul.(e=0)

En mécanique céleste et en mécanique spatiale, l'argument du périastre est un des éléments utilisés pour définir la trajectoire d'un corps en orbite autour d'un autre. Il exprime l'angle entre la direction du nœud ascendant et celle du périastre de cette orbite. Il est mesuré dans le plan orbital et dans la direction du mouvement du corps

 

            L'ellipse est le lieu des points dont la somme des distances à deux points fixes, dits foyers, est constante.

En mécanique céleste, l'anomalie moyenne (en anglais : mean anomaly) est une mesure de temps, spécifique au corps orbitant, qui est un multiple de 2π radians au (et seulement au) périapside. C'est la fraction de la période orbitale qui s'est écoulée depuis le dernier passage au périapside, exprimée sous la forme d'un angle.

         

Le point y est défini de façon que le secteur de cercle zcy ait la même surface que le secteur d'ellipse zsp multiplié par le facteur d'échelle (qui est égal au rapport du grand axe au petit axe).

 

???

???

Fin du vocabulaire du fichier TLE (TLE = Two-Line Element) ligne 1 et ligne 2

 

Je suis donc en possession du fichier TLE fraîchement téléchargé :

(Obsolète et périmé en date du 09/12/2016) :

 

0 ISS (ZARYA)

1 25544U 98067A   16343.00961006  .00003636  00000-0  62826-4 0  9995

2 25544  51.6454 271.2935 0005994 305.7846 159.7385 15.53821824 32020

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

4) Exploiter le fichier TLE

_____________________________________________________________________________

 

Jour julien astronomique (AJD)

 

Le jour julien astronomique (abréviation anglaise : AJD) précise les conditions d'application du jour julien défini par Scaliger :

l'origine des temps est fixée au 1er janvier 4712 av. J.-C. à 12 heures au méridien de Greenwich.

 

La date et l'heure d'observation d'un phénomène astronomique est indépendante du lieu, de la date et de l'heure locale d'observation terrestre ou non terrestre (dans le cas de mesures spatiales).

Elle est rapportée à la date du méridien de Greenwich et l'heure est spécifiée en temps TU.